Dossiers thématiques - 04/04/2011

 
Retour à la liste Imprimez l'article
Découvrez l'éolienne Bollée d'Esvres-sur-Indre restaurée par une association locale

Eolienne Bollée d'Esvres-sur-Indre (37) - Copyrigth ASPE

Depuis plusieurs années, l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Esvrien s'attache à faire connaitre l'éolienne Bollée d'Esvres-sur-Indre restaurée en 2004/2005. L'association réalise également le recensement de toutes ces machines en Touraine (61 au total à ce jour), s'occupe de réunir les informations relatives à ces éoliennes dans tous les départements (articles, photos, anciennes cartes postales etc.) et organise des conférences et des visites. Elle participe tous les ans à la Journée du patrimoine de pays (prochaine édition le dimanche 19 juin).

Historique de l'éolienne d'Esvres-sur-Indre
Construite en 1898 pour alimenter en eau le château de la Vilaine, l'éolienne Bollée d'Esvres-sur-Indre pompait l'eau dans un puits de 6 m. de profondeur, celle-ci était refoulée sur une hauteur de 30 m. jusqu'à un château d'eau situé à proximité du domaine.
L'éolienne a fonctionné jusqu'à la fin des années 1950, des incidents mécaniques étant survenus à cette époque, il fut alors installé une pompe actionnée par un moteur thermique pour la remplacer. Laissée à l'abandon, sans la volonté du Conseil Municipal et du propriétaire de l'époque, elle aurait été réduite à l'état de ferraille en quelques décennies. 
Le 8 février 2000, la commune d'Esvres en a fait l'acquisition auprès du propriétaire du château de la Vilaine pour le franc symbolique puis a assuré sa remise en état en 2004 aidé par la Région et le Conseil Général. Cette éolienne fait désormais partie du paysage et patrimoine communal.

Beaucoup de ces éoliennes Bollée sont aujourd'hui perdues et si quelques-unes peuvent être encore sauvées, dans une ou deux décennies il sera trop tard. 
En ce début du XXIème siècle où se développe les énergies dites de "substitution", il paraît intéressant de porter à la connaissance des citoyens le savoir -faire des générations passées en matière d'énergie éolienne. 
 
Eolienne Bollée d'Esvres-sur-Indre (37) - Copyrigth ASPEQu'est qu'une éolienne "Bollée" ?
Au XIXe s. les éoliennes avaient une forme familière à tous les amateurs de westerns américains avec un simple rotor à pales multiples au sommet d'un pylône de bois ou de fer. 
La famille Bollée développa une turbine à vent en 1868, montée sur une colonne centrale de fonte maintenue par des haubans ; cette colonne était munie d'un escalier en spirale permettant d'accéder à la partie supérieure ; cette éolienne avait la particularité d'être équipée d'une turbine comprenant un rotor et un stator. 
 
Comment fonctionne-t-elle ?

Son fonctionnement est assez simple, le vent traverse les déflecteurs statiques pour faire ensuite tourner le rotor actionnant les pompes par une transmission à engrenages. Le secret du succès de cette éolienne réside dans un petit rotor de pivotement connu sous le nom de "papillon d'orientation" qui positionne la turbine dans le sens du vent, c'est en quelque sorte le pilote de l'éolienne.
 
Qui conçut et fabriqua cette éolienne ? 
Les Bollée, une famille de fondeurs de cloches itinérants qui s'était établie au 19ème siècle au Mans, ainsi qu'à St-Jean-de-Braye (localité proche d'Orléans). Le fondateur de la dynastie du Mans, Ernest-Sylvain avait fait breveter un bélier hydraulique en 1857 et une turbine à vent en 1868. La première vente d'une éolienne Bollée fut signée en 1872. 
 
Qui acheta ces éoliennes ?
Le développement des éoliennes Bollée coïncide avec la prise de conscience que l'eau est une ressource précieuse, ce besoin fut exprimé plus fortement par la bourgeoisie française désireuse d'alimenter en eau courante leurs propriétés, les dépendances, les jardins, etc. Cc'était en quelque sorte une adhésion au modernisme en cette seconde partie du 19ème.
Bien que cette machine soit d'un coût excessif, cette critique était battue en brèche par sa durée de vie qui excédait les 70 ans.   
En 1894, 212 éoliennes Bollée sont déjà construites ; elles sont installées dans 36 départements et 5 pays ; La Touraine à cette époque est le département qui en compte le plus grand nombre puisqu'on en dénombre 45 dont 32 installées dans un château et les quelques autres par des municipalités pour alimenter des fontaines publiques et des lavoirs.    
Au total il y eut près de 60 éoliennes Bollée ou Lebert d'installées en Touraine.
 
Le 10 janvier 2008, la Municipalité d'Esvres a obtenu un prix départemental constitué d'une plaquette et d'un diplôme pour : "La restauration et la mise en valeur d'une éolienne du 19ème siècle et de son bâtiment attenant".

Pour en savoir plus :

  1. Les éoliennes Bollée par André Gaucheron et J. Kenneth Major, édité par la F.F.A.M. Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins
  2. Site Internet de l'association http://perso.wanadoo.fr/fnj/ASPE
Site réalisé par Malabar Design